Sonia mon autre soeur, de Mulhouse à Tuzla,

jean-jacques-rinckenbach.1246990836.JPGContribuer au démarrage d’une usine constitue, pour Jean-Jacques Rinckenbach, une mission au demeurant banale… Sauf si l’action se situe en Bosnie-Herzégovine, à Tuzla, dans les années qui ont suivi la mort de Tito.
Tout en essayant de comprendre l’origine des problèmes liés au fonctionnement de l’usine, Jean-Jacques tissera au fil du temps des liens de plus en plus serrés avec les autochtones. Il croisera la sympathie des uns, la méfiance des autres, la volonté farouche de Nina, le désespoir de Sonia…
En opposant à la détresse ou à la cruauté l’amitié et la persévérance, Jean-Jacques parviendra aussi bien à redonner des ailes à une jeune femme au destin brisé, qu’à mettre à jour un important trafic d’armes ou à contribuer à l’essor du commerce international. Un dénouement heureux pour une histoire tragique…

« A quoi sert-il d’avoir un cœur de bulldozer,
si on n’est pas capable de niveler les malheurs ? »
 

L’auteur se trouve en proie aux violents désordres qui ont secoué ce pays, sur fond de haînes ethniques et religieuses.
Ces désordres permettent des trafics et des corruptions de tout genre, mais n’empêchent pas que des femmes et des hommes courageux se battent opiniâtrement pour tenter de se reconstruire un destin.
jean-jacques-rinckenbach-sonia-ma-soeur.1246991479.jpgEt dans ce monde de violence, des familles éclatées cherchent à se retrouver, à faire front face à l’adversité, à regarder l’avenir avec une lueur  d’espoir retrouvé.
Jean Jacques Rinckenbach a baigné pendant de longs mois dans cet univers, partageant les peines, les joies et les espoirs de la communauté de Tuzla, essayant de forcer le destin quand l’occasion lui a été donnée.
Il n’en est pas ressorti indemne, aussi dans son livre il relate cette expérience hors du commun, avec une précision chirurgicale et une empathie qui lui font honneur.
L’auteur se déplace sur demande pour parler et dédicacer son livre dans la périphérie mulhousienne, voire au-delà.

L’ ouvrage est disponible chez
Jean-Jacques RINCKENBACH
6 avenue d’Italie – 68110 ILLZACH
 
Prix : 20 €  + participation aux frais d’envoi : 5 €
e-mail :
jjrinck@wanadoo.fr
photo de l’auteur
 

   Send article as PDF   

Des artistes et un collectionneur – Pierre Levy

pierre-levy-ou-largent.1298383847.jpgPierre Lévy est né à Guebwiller (68) le 11 avril 1907, il a commencé sa collection d’oeuvres d’art à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Sa réussite dans ce domaine n’a d’égal que le succès qu’il a rencontré dans l’industrie de la bonneterie où son groupe était le 1° en Europe.
Sa collection, ne comprend pas moins de 4 000 pièces dans des domaines aussi variés que les sculptures sumériennes, égyptiennes, grecques, chinoises, romanes, la céramique, la verrerie, l’art primitif, les bronzes de Louristan

 

pierre-levy-des-artistes-et-un-collectionneur.1298383722.jpg le livre illustré, la peinture, le dessin, l’estampe et la scupture du XIX° et XX° siècle. Je vous recommande son livre ainsi que la visite du

 

 MUSEE D’ART MODERNE – Palais Episcopal-Troyes (XVIe-XVIIe)

 (Donation Pierre et Denise LEVY, industriels bonnetiers troyens)

 Place Saint-Pierre –
Tel: 03 25.76.26.80

 

 

Dans l’ancien palais des évêques, ce musée rassemble quelque 2000 œuvres représentant les grands courants picturaux du début du siècle, de Courbet (1850) à De Staël (1950) avec une prédilection pour les mouvements fauve et expressionniste. Quelques noms évocateurs : Vlaminck, Derain, Matisse, Dufy, Modigliani, Rouault, Van Dongen, Delacroix, Daumier, Maillol, Picasso, Cézanne, Seurat…

Ne pas manquer : rare collection de verreries (flacons, coupes, vases transparents à décor émaillé, gravé, taillé… ou encore en verre bullé, craquelé avec décors intercalaires) du célèbre Maurice Marinot (verrier troyen) et bel ensemble d’Art africain, l’une des sources d’inspiration de la peinture moderne.

 

Ouvert de 11h à 18h sauf lundi et jours fériés.

 

   Send article as PDF