Rembrandt en noir et blanc au Bozar, Bruxelles

Exposition: 26.02 > 29.05.2016 au Bozar de Bruxelles

RembrandtRembrandt Harmenszoon van Rijn (1606-1669) était un peintre, graveur et dessinateur néerlandais. Il est généralement considéré comme l’un des plus grands peintres européen et comme le maître hollandais le plus important du 17e siècle. Son oeuvre la plus connue est sans nul doute La Ronde de nuit (De Nachtwacht,1642), qui attire chaque jour des milliers de visiteurs au Rijksmuseum d’Amsterdam.
Alors qu’aujourd’hui, ce sont surtout ses peintures qui récoltent les louanges, c’est en réalité grâce à ses gravures que son oeuvre est devenue si populaire. Rembrandt y traite les mêmes thèmes que dans son oeuvre peinte, mais elles ne servent pas d’études préparatoires : l’art de la gravure était pour lui une discipline à part entière.
La gravure pouvait être facilement et largement diffusée à prix démocratique, ce qui contribué à établir la réputation de l’artiste.
rembrandt 1
L’exposition Rembrandt en noir & blanc offre un large aperçu de l’oeuvre gravée de Rembrandt. Près de 85 gravures témoignent de la diversité des thèmes abordés : des scènes bibliques, mythologiques et allégoriques, mais aussi des scènes de la vie quotidienne, comme cette conversation entre deux agriculteurs convenant qu’il fait
« un froid rigoureux » (« tis vinnich kout »).
Rembrandt 3Outre des paysages, des nus et des portraits, ce sont surtout les autoportraits qui sont très connus. Parmi les chefs-d’oeuvre de l’exposition, citons La Pièce aux cent florins (ca 1648), l’autoportrait de Rembrandt appuyé sur un rebord de pierre (1639), (photo 1) Adam et Eve (1638) ou Vue d’Amsterdam (ca 1640-1641).
Rembrandt vue d'Amsterdam 1640Qu’est-ce que ces gravures ont de si particulier ? Rembrandt maîtrise le medium de façon magistrale et joue souvent avec la lumière et l’ombre. Il semble posséder par-dessus tout un talent photographique avant la lettre. Son sens aigu de l’observation et son sentiment du timing font souvent de ses gravures une sorte d’« instantané », saisissant le moment, juste avant ou juste après l’action. Dans Tobie l’aveugle (De Blinde Tobit, 1651),
Rembrandt, Tobie aveugleRembrandt dépeint une scène biblique : il ne s’agit pas du moment précis où le père et le fils tombent dans les bras l’un de l’autre après avoir été longtemps séparés, mais celui juste avant, quand le père se précipite vers la porte, dans un mélange d’enthousiasme et d’anxiété. Tout semble par ailleurs très réaliste : pas de corps idéalisés chez Rembrandt, mais un Adam et Ève (1638) de chair et de sang.
Rembrandt Adame et EveSoulignons que ces gravures sont des originaux du 17e siècle : la plupart des épreuves ont été réalisées par Rembrandt lui-même ou dans son atelier. Dans ses peintures, de larges parties étaient souvent réalisées par des élèves. Dans ses gravures par contre, ce qui est de de sa main ou non laisse peu de doute : une plaque de gravure est si petite que seul le maître a pu y travailler.
Rembrandt vue d'Amsterdam 1640
La collection privée Jaap Mulders
Les gravures proviennent toutes de la collection privée du Néerlandais Jaap Mulders. Cet entrepreneur et ancien directeur du Ballet national des Pays-Bas collectionne depuis plus de 15 ans des gravures originales de Rembrandt. Il en possède près de 150, la moitié des 290 gravures de l’artiste.
J’ai eu l’occasion de le remercier pour le bonheur immense et le plaisir qu’il nous fait partager
Jaap Mulders
Application interactive
L’utilisation d’une tablette du visiteur est comprise dans la visite. Une application spécialement conçue pour l’occasion incite le public à examiner les gravures de près et à apprécier la complexité des techniques utilisées.
Rembrandt, eaux fortes, Bozar
Le visiteur reçoit des renseignements sur chacune des oeuvres. En scannant la gravure, il obtient des informations supplémentaires sur le contexte de l’oeuvre, une vidéo avec une brève présentation par le collectionneur Jaap Mulders, des images en haute résolution permettant d’étudier la gravure dans le moindre détail.
L’application permet également d’aborder de manière ludique la technique de la gravure. Pour les plus jeunes visiteurs (et leurs familles), « Trouve les différences » et « Que sais-tu de Rembrandt ? » sont proposés. Avec ces jeux, les visiteurs apprennent de manière ludique à distinguer une gravure originale d’une fausse.
INFORMATIONS PRATIQUES
Rembrandt en noir & blanc
26.02 > 29.05.2016
BOZAR Palais des Beaux-Arts,
Rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles
Ouvert: De mardi à dimanche: 10h > 18h (jeudi: 10h > 21h)
Fermé: Lundi
Tickets: € 10-8 (BOZAR-friends)
L’utilisation d’une tablette du visiteur est comprise dans la visite.
Combitickets:
Rembrandt + Theo van Doesburg : € 12-10 (BOZAR-friends)
BOZAR INFO& TICKETS
www.bozar.be – info@bozar.be – 0032 2 507 82 00

   Send article as PDF   

SPEED ART, Fondation Beyeler

Vous avez envie de « buzzer » ?
La dernière et nouvelle initiative éducative de la Fondation Beyeler
vous permettra de buzzer

« l’art enrichit le quotidien et ouvre de nouvelles perspectives. Il rend visible ce que nous sentons, pensons, redoutons ou souhaitons. Il existe bien des manière de découvrir toute la diversité de l’art. Avec SPEED ART, l’accès ludique occupe évidemment le premier plan ».
beyeler-SpeedArt_couv_boite-575x383
Dans le cadre de son engagement artistique en faveur des enfants et des jeunes, la Fondation Beyeler lance SPEED ART, un jeu de cartes qui se joue au rythme de la visite des galeries. Ce jeu « de réaction », conçu autour de l’art et des artistes de la Collection Beyeler, s’attache également à transmettre des informations intéressantes et invite les amateurs d’art, jeunes et moins jeunes, à observer attentivement les œuvres.
Les joueurs (jeunes et moins jeunes) sont invités à découvrir des points communs entre les œuvres d’artistes célèbres comme Van Gogh, Cézanne, Klee, Mondrian et bien d’autres encore. SPEED ART est disponible dès à présent à l’Art Shop de la Fondation Beyeler, au musée ou en ligne sur le site web de la boutique du musée. Un joli cadeau artistique et culturel pour toute la famille.
Ce jeu propose une introduction simple et compréhensible aux célèbres œuvres de la collection de la Fondation Beyeler consacrée à l’art moderne et contemporain. Il s’agit de porter un regard neuf sur certains des chefs-d’œuvre les plus connus de la Collection Beyeler et de relever des similitudes, par ex. dans les œuvres de Van Gogh ou Cézanne ; il peut s’agir de motifs comparables, comme des nus ou des représentations d’animaux, ou d’un style, figuratif ou abstrait. SPEED ART invite à repérer immédiatement les différences et les points communs.
beyeler-Speed-Art-620x388-575x359En famille ou avec des amis, au domicile, dans le musée ou en voyage, le jeu cherche également à susciter des « discussions animées et de nombreux éclats de rire ».
SPEED ART est le fruit d’une collaboration entre l’éditeur de jeux Carlitt plus Ravensburger, des concepteurs de jeux et l’équipe de la Médiation artistique de la Fondation Beyeler.
La réalisation de ce jeu d’art a été rendue possible grâce au soutien d’UBS, mécène de longue date et partenaire engagé de la Médiation artistique pour les enfants et pour les jeunes de la Fondation Beyeler.
l,art c'est quoi
SPEED ART prolonge d’autres initiatives ludo-éducatives du musée qui avaient déjà rencontré un grand succès: l’ouvrage « L’art, c’est quoi ? » et l’application pour Smartphone ArtShaker. (Lire article CLIC France: L’application ArtShaker de la Fondation Beyeler stimule le sens artistique et la créativité)
Photo Olivier Roller
Comme les initiatives précédentes, le jeu SPEED ART a pour objectif « d’éveiller la passion du plus grand nombre, et surtout des jeunes, pour l’art.
SPEED ART est également en vente dans les magasins de jouets.
Heures d’ouverture de la Fondation Beyeler :
tous les jours 10h00–18h00,
le mercredi jusqu’à 20h00
 

   Send article as PDF   

Jeux et concours

concours-de-peche.1277896465.jpgÊtes-vous aussi de ces personnes un peu simplettes comme moi qui tentent désespérément de gagner un voyage, alléchées par les nombreuses publicités, envoyées dans nos mailbox.

En effet j’adore les voyages, mes chroniques précédentes en font état. Aussi à la lecture d’une éventuelle possibilité d’aller à Florence, mon cœur a bondi, et je me suis précipitée sur le sujet.

Il fallait comme d’habitude répondre à un quiz d’une facilité enfantine, et le tirage au sort désignerait l’heureuse élue, car il s’agissait cette fois d’un quiz spécial femme. Or vous ne devinerez jamais qui a été le super gagnant de ce voyage à Florence que je convoitais tant : « un homme, un mec !!! ». Mes deux neurones se seraient-ils entrechoqués pour déboucher sur une telle mauvaise interprétation ? Ou encore ai-je deux cerveaux comme le dauphin, l’un qui dort et l’autre en éveil ? Les deux étant en train de somnoler lorsque j’ai lu l’article.

Mais l’élu aura t – il assez de sensibilité pour apprécier ce divin cadeau, la ville des tous les arts, par excellence. Je trouvais que ce trophée me revenait de droit. Quelle déconvenue, la chapelle Brancacci, le David de Michel Ange, les musées du Duomo, de l’Accademia, le Bargello, le Baptistère, le musée des Offices, enfin toutes ces merveilles, que je rêve de contempler à nouveau, livrées à un quidam. Puis réflexion faite, je me console en me disant que je pourrais être parmi ces malheureux, que tout le monde envie toute l’année, d’habiter dans le Var, et que je pourrais être privée de maison, de nourriture enfin de l’indispensable.

Aussi j’ai mis mon dépit dans ma poche et mon mouchoir au-dessus.

Si l’heureux gagnant me lit, je lui souhaite bon vent et d’apprécier le cadeau à sa juste valeur, en en faisant bon usage.

   Send article as PDF