Fait et à Faire – Voir et Revoir

Regionale
Avec la participation de Julien Amillard et Swann Mahieu, Guillaume Barth, Alexander Bledowski, Françoise Caraco, Martin Chramosta, Clément Cogitore, Alessia Maria Carmela Conidi, Saskia Edens, Livia Johann, Clare Kenny, Sandra Kunz, Simon Pfeffel, Angelika Schori, Raphaël Stucky, Nicole A. Wietlisbach.
Ce n’est pas parce que ça a été déjà fait que ce n’est plus à faire ! L’histoire est faite de préoccupations, de sujets récurrents qui n’échappent ni à l’art ni à nos contemporains. C’est ainsi que l’on retrouve des oeuvres qui prolongent des questionnements atemporels, qui revisitent des réflexions indémodables. Le tableau est-il forcément une image fixe ? Le marbre fait-il la sculpture ? Collectionner est-ce un art de vivre ou un acte compulsif ? L’exposition Fait et à faire présente de nouvelles pistes de recherche.
En écho à l’exposition FAIT ET À FAIRE, La Kunsthalle et La Filature proposent
VOIR ET REVOIR, une sélection de vidéos qui revisitent les notions d’histoire, d’espace et de temps.
VOIR ET REVOIR Avec la participation d’Eva Borner, Alessia Maria Carmela Conidi, Philip Engelhardt, Rebecca Feldmann, Matthias Heipel, HOIO, Richard Ibghy & Marilou Lemmens, Philipp Madörin, Marianne Maric, Vladimir Mitrev, Thomas Nie, Irene Schüller.
 
une petite sélection ci-dessous :
Jeune diplômé de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2012, Guillaume Barth se définit plasticien-sculpteur. Il partage son temps entre voyages et escales dans son atelier.
Il a participé en 2013 aux expositions Grundfrage au CRAC Alsace à Altkirch et Windy City Challenger à Lieusaint en Seine et Marne, et a proposé la performance « Mise en bouteille d’une sculpture » dans le cadre des Ateliers Ouverts 2013.
 

Fragments, 2013 Sculpture en béton 24 éléments de 110 x 40 x 10 cm ©Guillaume Barth
Fragments, 2013
Sculpture en béton
24 éléments de 110 x 40 x 10 cm
©Guillaume Barth

Guillaume Barth est un sculpteur, constructeur, expérimentateur. Il développe un travail autour des notions d’errance, de fiction et d’équilibre. La matière est son point de départ. Il la transforme, la prolonge, la dévie de ses propriétés intrinsèques pour en faire un partenaire idéal et réactif. Il utilise essentiellement des matériaux de construction lourds ou communs et, dans un jeu de mouvements ou de déplacements, il les estompe  jusqu’à leur donner de la légèreté voire de la vie.
Dans l’exposition, Guillaume Barth présente Fragments, les 24 éléments d’une sphère éclatée et dispersée.
Martin Chramosta Inseln, 2013 Sculpture Céramique émaillée, verre, laiton 20 x 30 x 30 cm ©Martin Chramosta
Martin Chramosta
Inseln, 2013
Sculpture
Céramique émaillée, verre, laiton
20 x 30 x 30 cm
©Martin Chramosta

Martin Chramosta a étudié l’art à Berne et Bâle. Il aime se qualifier d’artiste, journaliste, professeur, musicien et jardinier. En 2012, il a été lauréat de la bourse iaab pour une résidence à Montréal. Ses œuvres ont été présentées en France, Allemagne, Autriche, Italie, Hongrie, Canada et Suisse.
 
Martin Chramosta revisite avec sa série Inseln une œuvre célèbre et mainte fois reproduite, L’île des morts du peintre suisse Arnold Böcklin. Ce paysage d’île arborée de cyprès est réinterprété en céramique vernie et s’éloigne, de par la couleur et l’approximation des formes modelées, de l’austérité imposée par la version originale du maître. D’une œuvre mythologique et historique, Martin Chramosta tire de petits sujets qui s’apparentent aux objets-souvenirs que l’on pourrait trouver dans une boutique de bord de mer.
 
Sandra Kunz Sandra Kunz, 2004 66 photographies 4 séries, papier mat, 235grs ©Sandra Kunz
Sandra Kunz
Sandra Kunz, 2004
66 photographies
4 séries, papier mat, 235grs
©Sandra Kunz

Après avoir suivi des études en design graphique en Suisse et aux Etats-Unis,
Sandra Kunz ouvre sa propre agence de design et signe de nombreuses collaborations avec notamment Design-Team pour l’exposition suisse Expo.01. En 2005 et 2010, elle complète ses études avec des Masters en design, art et innovation. En 2010, Sandra et l’artiste chinoise Yang Jiansa prennent part à l’exposition universelle de Shanghai avec une œuvre monumentale The container. L’ensemble de son travail artistique tourne autour des questions d’identité et de construction de la réalité.
Dans ce travail Sandra Kunz aborde le genre de l’autoportrait. A partir d’un jeu avec ses homonymes, les Sandra Kunz de Suisse, elle manipule les images et décline les portraits de manière énigmatique et dérangeante.
Chaque nom est associé à un visage. «Mon visage m’appartient, mon nom aussi.» Sandra Kunz est unique, elle est l’original, elle ne peut être confondue. Mais si Sandra Kunz est l’original, alors que sont les autres ? Et si toutes les Sandra Kunz sont des originaux, le nom Sandra Kunz n’a plus de raison d’être. Qui est vraiment Sandra Kunz, comment est-elle perçue et comment se perçoit-elle ? C’est le thème de ces quatre séries de portraits.
Les évènements
les jeudis 5 décembre et 9 janvier à 18h00
Des oeuvres et des vins à découvrir : visite guidée suivie d’une dégustation de vins, en partenariat avec l’association Mulhouse Art Contemporain et la Fédération Culturelle des Vins de France.
Participation de 5 euros / personne, inscription au 03 69 77 66 47 / kunsthalle@mulhouse.fr
Concert de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse • Électron Libre 4 : vendredi 6 décembre à 20h00 « Traverser le présent »
Entrée libre RDV famille : dimanches 8 décembre et 12 janvier à 15h00 Une visite guidée proposée aux enfants et à leurs parents. A partir de 6 ans Entrée libre
Lancement de la revue A3 de Julien Amillard et Swann Mahieu : jeudi 12 décembre à 18h30 Entrée libre
Kunstdéjeuner : vendredi 13 décembre à 12h15 Conversation autour d’une oeuvre suivie d’un déjeuner* En partenariat avec l’Université Populaire Gratuit, sur inscription au 03 69 77 66 47 / kunsthalle@mulhouse.fr * repas tiré du sac
« Courir après n’importe quoi », conférence performée portant sur l’enseignement des arts par Julien Amillard : jeudi 19 décembre à 18h30 Entrée libre
Bus tour : dimanches 8 et 15 décembre
Plusieurs circuits en bus sont proposés au départ de Bâle, Strasbourg et Fribourg.
Dimanche 15 décembre, possibilité de suivre un circuit sur Bâle avec une visite de l’exposition Fait et à faire au départ de Strasbourg rendez-vous, Place de l’Etoile départ à 9h45. Payant, sur réservation – informations sur : www.regionale.org
Heures d’ouverture
Du mercredi au vendredi de 12h à 18h Les samedis et dimanches de 14h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 20h Fermé les lundis, mardis, 25, 26 décembre 2013 et 1er, 2 janvier 2014 Entrée libre
Coordonnées La Kunsthalle Mulhouse / La Fonderie Centre d’art contemporain 16 rue de la Fonderie 68093 Mulhouse Cedex tél : + 33 (0)3 69 77 66 47 kunsthalle@mulhouse.fr
 www.kunsthallemulhouse.fr

   Send article as PDF   

Auteur : elisabeth

Pêle-mêle : l'art sous toutes ses formes, les voyages, mon occupation favorite : la bulle.