New York – performance

nyt.1292966830.jpg

New York 6th November 2010

francoise-t.1292965713.jpg « It was watching TV this human tide that rushes on the Verrazano Bridge in New York, I told myself one day you will run with them. A dream she had when she was a teenager. A dream finally realized it when she was 51 years, driven by a palpable excitement « this is my positive stress » which she hopes to use to participate in this legendary race.
Among 30 000 competitors
Françoise Tranzer beautician in Esenza drugstore in downtown Mulhouse has no physical filamentary a runner, but she has a will of hell. She has practiced for five years only jogging with her husband Philip. It is part of the Mulhouse asptt last year where she trains regularly. By way of training she has attended the last half marathon Belfast two months ago. In training she is able to cover more than 30 km.
Tomorrow is more than 42 km it will have to walk at their own pace or about 11 km / h. The key is to participate for Frances, the challenge will be to the finish line. « I see myself crossing the line! I do not mean performance. Want to participate for fun. « Not to mention the suffering and yet « I do not hurt me.  »

Philippe will

coach son: « I did not want me to mix with his project is his adventure and I respect it« , specifies it while supporting this delightful and thoroughly courageuse hopes for marathon qui qu a thing happen! Beginning in the last wave, she will carry the race number 50,564 and is part of the French delegation, the largest foreign delegation to the 30,000 competitors in the race.

de notre correspondante pfastattoise RR

    « C’est en regardant à la télé cette marée humaine qui s’élance sur le pont de Verrazano à New York, que je me suis dit  : un jour tu courras avec eux. » Un rêve qu’elle avait fait lorsqu’elle était adolescente. Un rêve qu’elle réalise enfin alors qu’elle a 51 ans, animée par une excitation palpable – « c’est mon stress positif » – dont elle compte bien se servir pour participer à cette course mythique – Parmi 30 000 concurrents… – 

, esthéticienne en parapharmacie Esenza au centre-ville de Mulhouse n’a pas le physique filiforme d’un coureur à pied Françoise Tranzer , mais elle a une volonté d’enfer. Elle pratique le jogging depuis cinq ans seulement avec son époux Philippe. Elle fait partie de l’Asptt Mulhouse depuis un an où elle s’entraîne régulièrement. A titre d’entraînement elle a participé au dernier semi-marathon de Belfort il y a deux mois. A l’entraînement elle est capable de couvrir plus de 30 km. Demain c’est plus de 42 km qu’elle devra arpenter à son rythme soit environ 11km/h. L’essentiel étant de participer pour Françoise, le défi sera de passer la ligne d’arrivée.

« Je me vois passer la ligne  ! Je ne vise pas la performance. Je veux participer pour le plaisir  ».

 Sans oublier la souffrance et pourtant « je n’aime pas me faire mal  ».


Philippe sera son coach : « Je n’ai pas voulu me mêler à son projet, c’est son aventure et je la respecte », précise-t-il tout en soutenant à fond cette souriante et courageuse marathonienne qui n’espère qu’une chose  : arriver  ! Partante dans la dernière vague, elle portera le dossard 50564 et fait partie de la délégation française, la plus importante délégation étrangère sur les 30.000 concurrents en lice.

   Send article as PDF   

Auteur : elisabeth

Pêle-mêle : l'art sous toutes ses formes, les voyages, mon occupation favorite : la bulle.

Une réflexion sur « New York – performance »

Les commentaires sont fermés.