«Schau, ich bin blind, schau.» De Rémy Zaugg à John Baldessari – la collection Hans et Monika Furer

Hans et Monica Furer, collectionneurs et donateurs
photo Kunstmuseum Basel

Jusqu’au 1er décembre 2019, au Kunstmuseum Basel | Neubau
Sélection : Hans Furer
Réalisation : équipe Gegenwartskunst

Hans Furer

Hans et Monika Furer-Brunner ont fait donation de 24 oeuvres
de Rémy Zaugg (1943–2005) provenant de leur fondation au
Kunstmuseum Basel.
La plus importante collection privée de l’artiste suisse entre ainsi
au sein de la Öffentliche Kunstsammlung Basel. Cette donation
comprend également une photographie de Thomas Ruff réalisée
d’après 48 esquisses perceptives de Rémy Zaugg.


Conçues entre 1963 et 1968 à partir d’une analyse du tableau de
Paul Cézanne La maison du pendu, celles-ci sont en dépôt au Kupferstichkabinett du Kunstmuseum Basel depuis 1992.

À l’occasion de la donation, le Kunstmuseum Basel, avec lequel
les collectionneurs sont étroitement liés depuis plusieurs décennies, présente ces oeuvres dans le cadre d’une exposition répartie dans
quatre salles du Neubau. Elle réunit des oeuvres de toutes les périodes
de création de Rémy Zaugg, parmi lesquelles des travaux provenant
des séries Ein Blatt Papier,


Für ein Bild et Schau, ich bin blind, schau, et les place aux côtés
d’autres grands artistes internationaux qui caractérisent la
collection Furer tels que John Baldessari, Sol LeWitt,
Robert Mapplethorpe, Lawrence Weiner, Thomas Ruff et
Stephan Balkenhol, On Kawara.

Thomas Ruff et Stephan Balkenhol

La mise en regard de ces oeuvres donne lieu à un dialogue stimulant. Présentée au premier étage du Neubau, l’exposition jouxte les oeuvres
d’art américain d’après-guerre de la collection du Kunstmuseum Basel dont Day before one (1951) de Barnett Newman. Source d’inspiration essentielle pour Rémy Zaugg, ce tableau l’a amené
à se remettre en question, à poser un regard nouveau sur l’art et à se consacrer au thème de la perception pour le restant de sa vie.

Pour cet artiste natif du Jura suisse francophone et résidant
à Bâle et à Mulhouse, la peinture a toujours constitué une sorte de
recherche fondamentale pour des projets « appliqués », que ce
soit dans le champ de l’architecture, de l’urbanisme ou de
la conception d’expositions.
Zaugg compte parmi les artistes suisses majeurs du XXe siècle.
Il est représenté au sein de nombreux musées nationaux et internationaux ainsi qu’au travers d’oeuvres situées dans l’espace public :
au Kunsthaus Aarau, dans le bâtiment « Titanic » à Berne ou au Staatsarchiv à Bâle.

On Kawara

Hans Furer et sa femme ont constitué une remarquable collection
d’oeuvres de Rémy Zaugg ainsi que d’autres artistes.
Avocat, Furer est également connu pour son engagement en faveur
de la culture. Ainsi, il fut l’un de ceux à l’initiative de l’acquisition
de la sculpture de Richard Serra Intersection il y a 25 ans.
(devant le théâtre de Bâle)
Il a aussi apporté son soutien à de nombreux projets de politique
culturelle en tant que parlementaire de Bâle-Campagne.

Robert Mapplethorpe
Patti Smith, 1976
Épreuve à la gélatine argentique vintage, 38 × 38 cm
Collection Hans et Monika Furer

Kunstmuseum Basel
St. Alban-Graben 8, Postfach
CH–4010 Basel

Horaires d’ouverture
Lundi fermé
Ma 10.00–18.00
Me 10.00–20.00
Je–Di 10.00–18.00

Accès
ATTENTION !
A partir du 14 mars 2019, le St. Alban-Graben sera fermé à la circulation
en direction de la Wettsteinplatz en raison du chantier du « Parking Kunstmuseum ». Le détour peut se faire par l’Aeschenplatz.
L’arrêt de tram « Kunstmuseum » est fermé jusqu’à nouvel ordre.
Descendre à Bankverein

Auteur : elisabeth

Pêle-mêle : l'art sous toutes ses formes, les voyages, mon occupation favorite : la bulle.

Une réflexion sur « «Schau, ich bin blind, schau.» De Rémy Zaugg à John Baldessari – la collection Hans et Monika Furer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *