Marie Paule Bilger – Take care

« Mettre en place mon territoire
Contempler le monde
Positionner mon regard
Poser mon geste pictural
Eterniser l’éphémère »
Marie Paule Bilger

mp-bilger-take-care-lezad-colmar15-1-2010-16.1263682491.jpg

n’oubliez pas le clic sur la photo

Le choix de Marie Paule Bilger du titre, pour son exposition, à l’Espace Lézard de Colmar,  n’est pas anodin, la légèreté, la fragilité du support, l’éphémère de la floraison, pour nous rendre attentif à la beauté de la nature qui nous environne, beauté à laquelle nous ne prêtons pas suffisamment attention. Lorsque l’art si conforme, on imagine presque que c’est l’inverse.mp-bilger-take-care-lezad-colmar15-1-2010-29.1263683380.jpg
Il y a 5 ans, elle a vu la couleur qui dégoulinait d’un verre, elle a aimé ceci et trouvé intéressant de continuer son travail en ce sens. Après les bestioles,  dit-elle, elle est revenue à la peinture. C’est en allant au Japon que ce rapport à la nature, en ayant travaillé sur l’animal auparavant, lui apparut  le même, des instants à vivre avec la nature, sa beauté.mp-bilger.1263683042.jpg
Le choix du blanc est délibéré,  sans aucune transparence, en faisant l’expérimentation de la couleur, même sur des sacs de congélation.
Les trésors collectés dans la nature proposés sous forme d’herbiers frémissants, pour souligner la fragilité, l’éphémère des choses, mais aussi sa participation au combat écologique.
Il faut souligner autant la beauté, la délicatesse, que la qualité de son travail. Techniquement c’est une prouesse  assez exceptionnelle, c’est un travail d’anticipation, il faut peindre les premiers plans en premier, et finir par les arrières plans une technique difficile, comme celle de la peinture sous verre.
Cela montre la joie simple de la vision d’arbres en fleurs, qui emporte notre regard vers le haut, la rêverie et tout à la fois la prise de conscience de ce qu’il faut préserver. Préservation pourrait également être le thème de ses peintures sur sac de congélation.

« Vivre seulement pour l’instant, contempler la lune,
la neige, les cerisiers en fleurs et les érables rouges ;
chanter des airs, boire, se divertir et se laisser flotter
comme flotte la gourde au fil de l’eau… »
Dit du Monde flottant (Ukiyo Monogatari) d’Asai Ryoi

mp-bilger-take-care-lezad-colmar15-1-2010-14.1263683177.jpgDans une sorte d’herbier peint Marie-Paule Bilger représente sur cet objet industriel, courant et polluant, ce que la nature a de plus insignifiant et de plus beau à la fois : feuilles, graines, herbes, autant de choses qu’elle aime ramasser, collecter, représenter. Autant de choses tellement courantes qu’on a tendance à les oublier, à oublier qu’elles pourraient un jour disparaître, si on n’y prend pas garde, si on ne les préserve pas. Tout comme elle aime figer ses visions mp-bilger-herbier.1263993780.jpgéphémères dans ses œuvres, Marie-Paule Bilger aime conserver ses sensations dans ces petits poèmes visant à dire l’évanescence des choses que sont les häikus.
A l’Espace Lézard, c’est déjà le printemps dans la grisaille de l’hiver.
Elle animera un atelier haïku pour les enfants de 8 à 10 ans les samedis 30 janvier et 20 février de 15 à 16 h. Places limitées sur inscription au 03.89.41.70.77.
Y ALLER du 15 janvier au 6 mars, du lundi au vendredi de 14 h 30 à 18 h 30, le samedi de 14 h 30 à 17 h 30. Entrée libre Espace Lézard, 2 bld du Champ de Mars, Colmar : 03 89 41 70
74 mp-bilger-take-care-lezad-colmar15-1-2010-21.1263683582.jpg
contact : @lezard.org/
http://www.lezard.org

photos de l’auteur
 

   Send article as PDF   

Auteur : elisabeth

Pêle-mêle : l'art sous toutes ses formes, les voyages, mon occupation favorite : la bulle.

7 réflexions sur « Marie Paule Bilger – Take care »

  1. Très belle exposition
    Avec une pointe de Nostalgie… la bonne vieille époque si je puis dire
    Mes salutations à vous Madame.

  2. merci beaucoup pour ton post, cela m’enchante.
    Je l’ai découvert ce matin: du bonheur
    bises à bientôt
    marie-paule

Les commentaires sont fermés.