The Puppini Sisters

 

J’ignorai ce que j’allais voir, et ce n’est pas cette version des Puppini Sisters que j’ai vu hier soir à la Filature de Mulhouse, mais elle est si drôle et reflète bien l’esprit du spectacle. La surprise était d’autant meilleure. Ce trio, 2 anglaises et une italienne, musiciennes accomplies, fait swinguer la musique et le public. Leur premier album  Betcha Bottom Dollar a été l’album de jazz le mieux vendu en Grande bretagne.Ces trois jeunes femmes au style des  années 40, parviennent à nous faire aimer ce kitsch, car elle s’y ingénient avec grâce et bon goût. Elles ne s’épargnent pas, dans leur style  inimitable, entre glamour, excentricité, nostalgie, décalage . Habillées dans des tenues sexy, elles déclinent les versions décalées des grands classiques tels que Boogie Woogie Boy, I will survive, Panic, Wuthering, Haert of Gloss 
 Elles jouent aussi bien du violon, de l’accordéon, du mélodica, du synthétiseur, qu’elles ont une puissance vocale en trois tons d’une vraie beauté, d’une belle sonorité. Il me semble avoir aperçu un clin d’œil à Amy Winehouse.  Un spectacle réjouissant qui donne envie de danser et de chanter, que n’auraient pas renier les Andrews Sisters, auquelles elles rendent hommage. Kate Mullins, Stepanie O’Brien, Marcella Puppini, sont accompagnées à la guitare par Henry Tyler, à la basse par Martin Kolaridès aux percussions par Nick Pini.

   Send article as PDF   

Auteur : elisabeth

Pêle-mêle : l'art sous toutes ses formes, les voyages, mon occupation favorite : la bulle.

2 réflexions sur « The Puppini Sisters »

Les commentaires sont fermés.