les Révélations d'une Ombre

 geoges-gagnere.1233360978.jpgLe spectacle, librement inspiré de l’univers fantastique des contes d’Hoffmann, propose aux jeunes spectateurs (et aux moins jeunes les plus nombreux) la découverte de mystérieux territoires de l’ombre, mêlant danse, musique et arts numériques.
C’est la rencontre d’un magicien musicien qui capture dans son atelier le génie espiègle des ombres… Sorti de sa platitude forcée, le génie explore les facettes cachées et proliférantes de sa personnalité et, une fois apprivoisé, fait preuve de stupéfiantes capacités à habiter la matière. L’inquiétante étrangeté, si chère à Hoffmann, s’installe peu à peu… L’ivresse du pouvoir aveugle le magicien et l’apprivoisement du génie tourne au cauchemar ! La créature s’affranchit de son maître. Les rôles s’inversent. Pas à pas, un dialogue musical et visuel se reconstruit entre les deux personnages et transporte les spectateurs au cœur de propriétés insoupçonnées et surprenantes.
Pour sa première création à destination du jeune public, Georges Gagneré montre que le phénomène de l’ombre permet à l’homme de mieux connaître le monde qui l’entoure, et c’est finalement l’odyssée perpétuellement renouvelée du rapport à l’autre et à l’inconnu qui se raconte, avec une poésie infinie.
La composition musicale de Tom Mays, l’accompagnement au saxophone par Xavier Rosselle, la régie audionumérique, avec les capteurs d’ Olivier Pfeiffer, les lumières Nathalie Perrier, la réalisation des images, la régie vidéonumérique Renaud Rubiano, la danse Merce de Rande, permettent un spectacle tout de tendresse, de fantaisie dans l’univers de l’imaginaire. Un retour à l’enfance, ce vendredi 30 janvier à la Filature de Mulhouse

   Send article as PDF   

Auteur : elisabeth

Pêle-mêle : l'art sous toutes ses formes, les voyages, mon occupation favorite : la bulle.